Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Baniere_a COURS DE DESSIN-2èmè NIVEAU-Perspective-Pratique 1)

Leçon N°4- : Perspective: Pratique 1: Volumes de base. 


Au 1er exercice du chapitre précédent nous avons vu comment mettre en perspective des figures planes sur le plan vertical droit du tableau. Revoyons cet exercice pour faire quelques remarques:

Shape1

1er Niveau

2ème Niveau

feuille Fond_02

Nous remarquons que les objets ont été dessinés en vue de coté sur la ligne de terre, derrière la face avant du tableau. On obtient ainsi directement les décalages en profondeur et la position respective des éléments. Cela n'avait pas été spécifié très clairement, et c'est une autre façon de faire.


-Exemples--


Pour commencer, nous allons dessiner en perspective quelques volumes basiques simples. Mais d'abord, je ferais une remarque importante au sujet du point de distance.


Pour obtenir un dessin juste et réaliste, il est indispensable de bien respecter la position du point de distance. Sinon les objets seront déformés et non réels. Représenter un sol carrelé, par exemple, donnera des carreaux déformés, trop allongés si vous avez mis le point de distance trop près, ou trop étroits si vous avez mis le point de distance trop loin.


Respectez bien la valeur x=1,5 fois la plus grande dimension du tableau et vous n'aurez pas de soucis. (x étant la distance entre "P et "D").



-Le cube en vue frontale.--


Ce 1er exercice ne montre pas de difficulté majeure. Le dessin préparatoire, fait en vue de coté, donne directement les décalages en profondeur par rapport à la face avant du tableau. Les mesures sont reportées sur la ligne de terre. A droite du tableau, nous construisons une échelle de hauteur.


Les fuyantes vers le point de distance donnent les positions en profondeur du cube. Les diagonales des carrés de base et supérieur donnent la dimension en profondeur du cube.

-Le cube en vue angulaire.--


Dessiner juste et réaliste en vue angulaire n'est pas une mince affaire. Tout d'abord, il y a l'écueil des points de fuite à bien situer au bon endroit. Et la plupart du temps au moins un des 2 points est inaccessible car trop éloigné.


Par ailleurs, il faut savoir que dans la majorité des cas tout ce que nous voyons est en vue angulaire. Prenons un cube: dès que 2 cotés latéraux sont visibles on peut être sûr qu'il est en vue angulaire, sauf s'il est intégré dans un ensemble en vue frontale. Par exemple, 3 cubes cote à cote en vue frontale: celui du centre ne montre que sa face avant, les 2 autres montrent la face avant et un coté.


Les points de fuite étant définis, et s'ils sont suffisamment accessibles, vous pourrez commencer le dessin. Je veux dire que le format du dessin est relativement petit et vous pouvez ajouter des feuilles supplémentaires pour concrétiser physiquement tous les points de fuite.


Mais voilà, votre dessin sera très grand et il n'y a pas moyen de faire un rajout. Il ne reste plus que la méthode point par point, tout au moins pour le point de fuite inaccessible. J'ai utilisé cette méthode dans le dessin ci-dessous. Si vous avez oublié, revoyez les chapitres précédents, en particulier la perspective de figures quelconques.


J'ai commencé par mettre la base du cube en perspective, point par point. Ensuite, l'échelle des hauteurs, à droite, permet de donner le volume en hauteur sur chaque arête verticale du cube.


La mise en perspective de volumes à base rectangulaire serait identique. Je vous laisse le soin de tenter l'expérience. De toute façon nous aurons l'occasion d'y revenir, plus loin, avec des exercices plus conséquents.


-Une pyramide et un cône.--


Vue de face (ou de coté) ces 2 volumes présente une forme enveloppe identique.


Vue de dessus, la pyramide présente la forme carrée (ou rectangulaire) de sa base. Par contre le cône a une base circulaire. Dans tous les cas, si ces volumes sont réguliers (c'est à dire droits), leur sommet (la pointe) se trouve à la verticale du centre du carré pour la pyramide, et du cercle pour le cône.


Ces particularités nous permettrons de faire une mise en perspective facile.


Nous commencerons par dessiner la base. Pour la pyramide on trace le carré avec ses diagonales ce qui nous donnent le centre. Ensuite on élève l'axe vertical qui permet de déterminer le sommet.


feuille

Maintenant voyons la perspective angulaire d'un cube. Il va falloir d'abord positionner ses points de fuite. La méthode à utiliser dépendra des conditions dans lesquelles vous dessinez.


-Premièrement:        Vous peignez ou dessinez directement sur le sujet et ne pouvez vous embarrasser de toutes ces techniques compliquées, mais dont vous avez tout de même connaissance. Vous pouvez définir les points de fuite au jugé, et aussi faire un relevé afin d'être assez précis (voir le 1er exemple de la leçon N°3: Vision et réalité).


-Deuxièmement:        Vous êtes novice et désirez apprendre, ou vous voulez faire un dessin d'architecture précis, avec ou sans modèle. Vous serez obligé de définir précisément les points de fuite tel que nous avons vu au chapitre précédent au sujet des plans inclinés.


feuille

Si la pyramide est penchée, on repère la projection du sommet sur le plan de sa base. Lors du tracé de la base, on met en perspective le point correspondant qui est déporté en fonction de l'inclinaison de la pyramide. Le reste de la construction est identique à l'exercice précédent.

Maintenant, on utilisera la même méthode pour dessiner un cône, sauf que cette fois la base est un cercle. Donc, après le dessin de la base circulaire, on élèvera à la verticale l'axe central dont la hauteur sera déterminée sur l'échelle des hauteurs.

Si le cône était penché la construction du dessin serait identique à celle de la pyramide, à la différence que la base est circulaire.


-Autres Volumes?--


Ben!! Oui? Il n'y a pas que çà?


Bon, il reste la sphère qui est un cas particulier, car quelle que soit la manière et l'angle sous lequel on la regarde on ne voit toujours q'un cercle. Et, sauf si elle a des stries, des rayures ou autre décoration, on ne pourra sentir son volume que par des valeurs posées judicieusement. Par ailleurs, pour la situer dans l'espace et lui donner de bonnes dimensions, il faudra l'inscrire dans un cube qui est facile à mettre en perspective. De plus, le cube possède des axes et des points de repères qui facilitent le positionnement, surtout si la sphère doit être accolée à un autre objet.


Et les autres formes et volumes, plus complexes? Eh bien, en général ils sont constitués de volumes simples assemblés qu'il est facile à construire. S'il s'agit de volumes à forme géométrique régulière, multifacettes, on peut toujours les inscrire dans des volumes basiques connus.


Au chapitre suivant nous étudierons quelques formes complexes constituées d'éléments basiques assemblés. Cependant, si vous voulez progresser rapidement, vous devrez avoir assimilé complètement tout ce qui a été dit jusqu'à présent.


perspective24 perspective25 perspective25-01


Nous pouvons poursuivre en ajoutant 2 autres cubes. La construction reste identique et facile.

perspective25-02 inclines07 perspective26 perspective27

Dans le cas de ce dessin, le point de fuite à droite est inaccessible. Par contre celui de gauche peut être concrétisé car beaucoup plus près. Voici ci-dessous un agrandissement centré sur le cube. Les renvois depuis l'échelle des hauteurs ont été colorés pour faciliter la compréhension.

perspective27-01 perspective28 perspective28-01 perspective28-02 perspective28-03