Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 Fond_02 baniere_b COURS -2ème NIVEAU-Leçon N°5=Les Arbres-Introduction
feuille Shape1

1er Niveau

2ème Niveau

Leçon N°5- : Les Arbres--Introduction 


Je ne vous ferais pas l'affront de vous demander si vous savez ce que c'est qu'un arbre. Mais l'avez vous bien observé, suffisamment pour pouvoir le dessiner afin que votre dessin ressemble à l'arbre choisi? Que vous soyez débutant ou expérimenté, je pense que ce que je vais vous apprendre dans cette leçon vous sera très utile pour vos dessins et peintures à venir, quelque soit votre style et votre manière de faire.


Vous voyez ci-dessous quelques exemples d'arbres que vous pouvez rencontrer dans la nature, à l'état sauvage ou cultivé par l'homme. Il peut être majestueux comme dans ces exemples, ou martyrisé le plus souvent par l'homme comme ces arbres que l'on trouve le plus souvent, bordant nos routes et nos rues dans les villes, et que l'on taille sans relâche tous les ans.


J'arrête là cette dissertation pour entrer dans le sujet.

arbre000 arbre002 arbre001 arbre003 arbre004 arbre005 feuille feuille feuille

 Pour bien dessiner un sujet il faut bien le connaître et il faut l'avoir bien observé pour comprendre sa constitution.


Tout le monde sait ce qu'est un arbre pour en avoir vu depuis toujours. Mais pour le dessinateur, un arbre c'est beaucoup plus que ce que nos yeux voient en général.


Analysons le sujet à dessiner:


Voici un arbre photographié dans un parc public. Observons le pour l'étudier. N'ayez crainte, nous n'allons pas faire ici une étude de botanique, mais seulement comprendre sa structure et retenir les seuls éléments qui nous intéressent pour le dessiner.


Tout le monde connaît l'arbre. Il a des racines, un tronc, des branches et des feuilles. Cependant, l'apprenti dessinateur, n'ayant pas fait une observation bien dirigée et constructive, dessine n'importe quoi et n'importe comment.

arbre07 parapluie

Mais avant d'aller plus loin, faisons une petite comparaison analogique avec un objet que vous connaissez tous très bien, enfin j'ose l'espérer. Je veux parler du parapluie.


Mais que vient faire ce parapluie dans cette galère, vous ne le devinez pas? Eh bien, nous pourrions imaginer que le manche représente le tronc de l'arbre, que les baleines soient les branches, et la toile les feuilles.


La comparaison peut sembler loufoque, il faut être tordu pour imaginer ça? Avez vous déjà essayé de dessiner un parapluie?


Pour le manche c'est très simple, il suffit de dessiner un bâton cylindrique dans la position désirée.


Maintenant, regardons les baleines qui constituent l'armature du parapluie. Il y en a qui sont à droite, d'autres à gauche. Mais il y en a qui vont vers l'arrière et d'autres encore qui s'avancent vers le spectateur.


Donc pour dessiner ce parapluie, et pour être réaliste, il faudra reproduire chaque armature dans la bonne position compte tenue de la perspective. Ensuite il sera facile de positionner la toile attachée à ces baleines.


Revenons à notre arbre. Si l'on veut que notre dessin ressemble à un arbre, il faudra dessiner le tronc, les branches qui sont à droite et à gauche de l'arbre, mais aussi celles qui sont à l'arrière et à l'avant en pensant qu'une loi de la perspective nous dit que les objets qui s'éloignent de nous nous apparaissent plus petits. Ensuite nous pourrons dessiner le feuillage en nous aidant de la position des branches.


Remarque:


Toutefois, l'ordre dans lequel dessiner les différents éléments d'un arbre n'est pas impératif. Il arrive souvent que l'on positionne d'abord la masse du feuillage en premier et que l'on vienne y greffer le tronc et les branches ensuite.

arbre07a arbre07b arbre07c

Reprenons l'observation de notre arbre.-Revoyez la photo ci-dessus.


1--Le tronc--


Nous remarquons que la base du tronc est en général plus gros que le reste et s'évase vers le sol à cause du départ des racines qui souvent émergent du sol. Ensuite, le tronc s'amincit au fur et à mesure qu'il s'éloigne de la base. Eh! Oui, un tronc n'est pas un cylindre mais un cône dont l'épaisseur diminue en s'approchant du sommet.


Dans notre exemple, le tronc se divise 3 troncs secondaires plus petits, qui obéissent aux mêmes caractéristiques, plus gros à la base et plus fins aux extrémités. On pourrait qualifier ces troncs secondaires de branches principales, cela revient au même. Ce qui nous intéresse en tant que dessinateur ce sont les caractéristiques afin de reconnaître les éléments.


Remarque: Sur la photo il semble qu'il y ait 4 troncs secondaires. En réalité il y a un deuxième arbre à droite et derrière le premier.


2--Les branches et les feuilles--


Notre observation nous montre que les branches sont semblables aux troncs mais elles sont plus petites. La base est plus grosse que les extrémités. Les branches naissent à partir du tronc, de façon aléatoire, et partent dans toutes les directions. Les branches donnent naissance à d'autres branches secondaires, qui elles même donnent naissance à d'autre branches encore plus petites. Cela fait tout un réseau de fines ramifications au bout desquelles naissent les feuilles.


Toutefois on peut remarquer que certains arbres peuvent avoir des feuilles issues directement du tronc.


3--Le caractère des arbres--


Bien sûr, vous savez que les arbres ne se ressemblent pas tous. Un chêne ne ressemble pas à un olivier, un peuplier ne ressemble pas à un cerisier, etc... Chaque arbre a son caractère propre. Il faudra saisir ce caractère pour pouvoir différencier un arbre d'un autre. Mais tous obéissent aux mêmes lois décrites ci-dessus.


Voici en image, l'apparence d'une douzaine d'arbre d'essence diverse, les plus connues.


Ce qui est sûr c'est que chaque espèce d'arbre a un tronc différent, de même que les branches et le feuillage. Pour nous artistes dessinateurs, ce qu'il faut retenir et observer c'est l'apparence (la forme enveloppe) globale de l'arbre (tronc, branches et feuillage).

collection

Après cette introduction, voyons cela d'un peu plus près. Tout d'abord vous devez bien connaître la charpente (le squelette) de l'arbre. Ce squelette c'est l'ensemble du tronc avec toutes les branches débarrassées de ses feuilles. La période de l'hiver, tout au moins sous nos latitudes, est celle propice à l'étude approfondie du squelette des arbres, car la nature a pensé à nous en se dépouillant automatiquement.


Je vous invite donc à aller observer la nature à cette époque de l'année. Vous trouverez sans aucun doute tous les modèles que vous pourriez désirer. N'importe quel arbre fait l'affaire, quelque soit son espèce, ainsi que les arbres morts et desséchés, et les vieilles souches, les arbres cassés et tombés, les arbres abattus par l'homme.


Mais avant d'aller plus loin et pour vous donner un aperçu de ce que vous pourriez faire, voici quelques croquis et études que j'ai faites dans ma jeunesse. Ils sont inachevés pour certains, avec quelques défauts de débutant.

croquis01 croquis02 croquis03 croquis07 croquis05 croquis06 croquis04

Le dessin ci-dessus est un croquis de détails des feuilles et des fruits du maronnier. Ce genre de croquis peut vous apporter beaucoup dans la connaissance des espèces. Et puis ce sont des exercices agréables à faire. N'hésitez pas à faire beaucoup de ce type de croquis, et c'est très formateur.